En Résidence: Association Brøcøliwald

En Résidence: Association Brøcøliwald



Faune, faune, faune - Comment habiter le monde?

Cette création s'inspire de la figure du Faune telle qu'interprétée par Nijinski, en en redessinant les contours, en en ré-inventant l'histoire. Le Faune, transposé à l'ère de l'anthropocène, pose la question: "Comment habiter le monde?". C'est aussi une figure du désir, du rêve et d'une forme de sensorialité qui nous reconnecte au monde. Le Faune tel qu'interprété par Nijinski met en valeur la temporalité de l'après-midi: que se passe-t-il l'après-midi? Ici l'après-midi n'est pas celui du business man qui va s'acheter une salade plastifiée à emporter vite fait avec un expresso. Non, c'est un après-midi de contemplation - où le désir de vie peut surgir de cette présence, sans intentionnalité autre ni nécessité de rendement, de productivité. C'est le temps de la sieste, le temps où la grappe de raisin devient une richesse infinie, se déploie dans un temps savouré, un espace poétique. Grappe de raisin versus expresso. LESS IS MORE

 

Idée originale, production : Lucie Eidenbenz
Réalisation, interprétation : Lucie Eidenbenz et Begoña Cuquejo
En coproduction avec Utopiana – www.utopiana.ch