EN RESIDENCE: COMPAGNIE SAN.TOOR

EN RESIDENCE: COMPAGNIE SAN.TOOR



Le Flux Laboratory accueillera la compagnie SAN.TOOR du 1er au 19 avril pour travailler sur leur nouvelle création: je pense donc je ne suis pas.

L’être humain, au contact de la réalité matérielle et sociale élabore des concepts, les relie entre eux et acquiert de nouvelles connaissances. Cet ensemble de processus semble être la pensée.

La pensée est chez l’être humain une activité psychique qui n’a de cesse. Elle est présente à n’importe quel moment et nous hante la plupart du temps. Ruminant le passé, se projetant dans le futur: nos pensées nous empêchent alors de vivre le moment présent.

Nous nous retrouvons enfermés comme dans une cage, ne pouvant nous détacher de nos pensées. Lorsque nous réalisons que notre tête est complètement polluée pas nos pensées, il est peut-être possible de lâcher prise et laisser place à l’instant présent. Le combat contre moi, mon être et mes pensées peut alors commencer.

D’abord l’être peut avoir l’impression de se retrouver avec plusieurs « moi ».
Il se rend compte que la tâche d’abandonner ses pensées est immense et que la tentation de retourner dans ses pensées est toujours là.

Certaines personnes utilisent des "aides" externes comme l’alcool, les drogues, les médicaments...pour lâcher prise et perdre le contrôle,  sans doute pour arriver à un état second... Pourtant, celles-ci ne donnent qu’un court instant de répit. Elles ne font que dissimuler des souffrances ou problèmes bien enfouies qui resurgissent dès lors que l’être revient à la réalité.

Alors, comment réussir à surpasser nos pensées, vivre le moment présent et surtout réussir à nous abandonner pour profiter de l’instant T sans être submergé pas notre psyché.

Concept et Chorégraphie : Ilario Santoro
En collaboration avec : Léa Deschaintres
Danseurs : Léa Deschaintres/Ilario Santoro
Musique : Charles Mugel 
Scénographie : Ilario Santoro
Costumes : Ilario Santoro